Annuaire des Maisons de retraite d'Île-de-France

    actualités

    Scandale des maisons de retraites ORPEA

    Depuis la parution d’une enquête à charge contre les conditions d’accueil dans les Ehpad, les dirigeants des maisons de retraite d’Orpéa sont dans la tourmente.

    Au point, qu’une convocation le 1 février 2022 a été demandée par la ministre chargée de l’Autonomie des personnes âgées. 

    Voici en quelques points tout ce qu’il vous faut savoir sur cette affaire.

    “Les fossoyeurs”, le livre-enquête

    Le 24 janvier 2022, le Monde a publié quelques pages d’un livre-enquête : “Les Fossoyeurs”. Son auteur Vincent Castanet, journaliste indépendant et il décrit un système dans lequel les soins d’hygiène, la prise en charge médicale, les repas rationnés des résidents pour augmenter la rentabilité du groupe privé d’Ehpad Orpéa. 

    Le livre parle, aussi, des conditions de la mort (des suites d’une escarre non soignée) de la comédienne Dorin Françoise en début 2018, moins de 3 mois après son entrée dans un des Ehpad du groupe Orpéa.

    Les séjours sont facturés environ 6 500 euros par mois pour une chambre “entrée de gamme” dans une des résidences de Neuilly-sur-Seine. Un prix astronomique qui demande un service et une prise en charge d’excellence. 

    Pourtant, les maisons de retraite privées profitent de gros financements publics venant de l’État et des conseils départementaux. Le journaliste précise “qu’une partie de cet argent public ne va pas servir aux personnes âgées”.

    Dans les témoignages recueillis, une auxiliaire de vie explique qu’elle “doit se battre pour avoir des protections pour les résidents”, avant d’ajouter “nous étions rationnés à 3 couches par jour… ”

    Auprès de l’AFP, Victor Castenet précise “j’ai obtenu des témoignages selon lesquels ces dysfonctionnements trouvaient leur origine dans une politique de réduction des couts de mise en place à un haut niveau”.

    Chute en bourse et réponse d’Orpéa

    Suite aux accusations publiées dans le Monde, le titre Orpéa a plongé le 25 janvier à la bourse de Paris de 20,35 % à 55,18 euros, après une suspension de 24 h de sa cotation.

    Le jour même, dans un communiqué de presse, la direction d’Orpéa conteste l’ensemble des accusations qu’elle considère comme mensongères, préjudiciables et outrageantes.

    Le groupe a saisi ses avocats pour “donner toutes les suites, y compris sur le plan judiciaire”. Selon lui, les accusations viennent d’anciens collaborateurs qui nourrissent une rancœur envers le groupe. Le directeur général d’Orpéa dément les accusations qui portent sur le rationnement des protections hygiéniques des résidents : “Nous n’avons jamais demandé le moindre rationnement. Il n’a jamais été question de sacrifier la moindre prise en charge. Cela ne correspond ni à nos directives, ni à nos valeurs”.

    Inspection de l’ARS dans un des Ehpad du groupe

    Le jeudi 21 janvier, l’Agence Régionale de Santé d’Île-de-France mène une inspection dans l’établissement du groupe Orpéa à Neuilly-sur-Seine dont les pratiques ont été dénoncées dans le livre. La date du compte rendu sera révélée prochainement selon une source proche du dossier.

    Image
    maisonderetraitedefrance est un annuaire des maison de retraite en Ile-de-France qui propose un service gratuit à toute personne à la recherche d'une Maison de retraite, Ehpad, Résidence senior, Aide à domicile.

    Cookies

     2021 maisonderetraitedefrance Tous droits réservés - Développé par strategie-web.com